Le Projet MICCHADO

MICCHADO

Il a beau porter un nom à résonance enfantine et ludique, le projet MICCHADO est une course contre la montre qui constitue une véritable lueur d’espoir sur la scène médicale actuelle…

MICCHADO, quésaco ?

Notre association soutient l’essai MICCHADO mais ce nom intrigant ne vous éclaire peut-être pas suffisamment sur ses tenants et ses aboutissants. Aussi, en quelques grandes lignes, voici de quoi mieux comprendre ce dont il s’agit.

Cet essai, conduit par le Docteur Gudrun Schleiermacher à l’Institut Curie, est d’abord un véritable espoir pour les jeunes patients atteints de cancers dits de “haut risque”. L’étude vise à mieux comprendre et caractériser la résistance aux traitements de certains cancers chez ces enfants.

En effet, les cancers à hauts risques sont plus difficiles à soigner car ils échappent régulièrement aux stratégies thérapeutiques classiques. Chaque année en France, ce sont près de 2 500 enfants et adolescents à qui on diagnostique un cancer. Fort heureusement, les trois-quarts d’entre eux guérissent mais certaines formes de

cancers “de haut risque” sont plus difficiles à soigner : les rechutes sont fréquentes et les cellules cancéreuses peuvent développer une résistance aux traitements. C’est pour ces jeunes patients qu’il est primordial de disposer, le plus tôt possible, d’informations précises sur les caractéristiques de leur tumeur afin de choisir le meilleur traitement et de réagir rapidement s’ils deviennent inefficaces. Il est donc évident que pour sauver davantage d’enfants, il faut faire avancer la recherche mais également faire en sorte de l’adapter aux plus jeunes patients…

L’essai MICCHADO a cumulé plus de 6 ans d’étude, suivi 600 patients et a bénéficié d’une collaboration étroite entre plusieurs centres dont l’Institut Curie, Gustave Roussy (Villejuif) et le Centre Léon Berard (Lyon).

Le Docteur Gudrun Schleiermarcher nous explique….

Certains cancers spécifiquement pédiatriques, comme le neuroblastome ou le cancer solide extra-crânien intriguent plus particulièrement l’équipe du Docteur Gudrun Schleiermarcher et font l’objet de recherches poussées.

L’essai MICCHADO a notamment permis de relever deux phénomènes qui jouent un rôle important dans la progression des tumeurs et leur résistance aux traitements. Il s’agit de l’instabilité de l’ADN des tumeurs au cours du temps et les interactions immunitaires entre la tumeur et l’organisme du patient.

C’est la raison pour laquelle, entre autres actions, l’équipe du docteur réalise des prélèvements tumoraux et des prises de sang régulières chez ses patients. C’est ainsi qu’il sera possible de dresser un portrait moléculaire des cancers à haut risque en intégrant leur évolution dans le temps et leurs effets immunologiques et ce, à l’aide de simples prises de sang, un acte qui se veut le moins invasif possible ( le plus souvent, jusque-là, ces analyses étaient faites à partir des prélèvements obtenus par biopsies de la tumeur).

L’objectif est de mettre en évidence les biomarqueurs circulants ou immunologiques permettant d’anticiper l’apparition d’une résistance à un traitement et/ ou une rechute.

« C’est une première car cette évaluation du risque à partir de l’ADN tumoral circulant durant le suivi du patient n’a encore jamais été pratiquée pour les tumeurs pédiatriques », souligne le Dr Schleiermacher.

Le docteur Schleiermacher espère également découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques permettant de développer des médicaments et des thérapies ciblées à même d’augmenter les chances de guérison des jeunes patients.

Cette étude est financée par l’association Imagine for Margo – Children without cancer, à hauteur
de 1,2 millions d’euros et par notre association Hubert-Gouin – Enfance & Cancer (400 000 euros). Elle a également obtenu le soutien du Fonds KiCa, hébergé par la Fondation Roi Baudouin, de KickCancer (200 000 €) et de Bristol Myers Squibb France.

N’hésitez pas à nous aider à soutenir la recherche et à faire avancer les choses en nous rejoignant sur certaines actions en tant que bénévole ou par le biais d’un don. Rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur le bouton FAIRE UN DON en bas à droite ou de NOUS CONTACTER !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
0:00
0:00